15 septembre 2022

Rédiger des objets de mail accrocheurs : le guide ultime

Des conseils pour développer ton business, tu en reçois quotidiennement. Il suffit d’aller sur les réseaux sociaux, sur YouTube, ou d’écouter des podcasts pour qu’on te dise quoi faire pour réussir.

 

Et, soyons honnêtes, c’est souvent difficile de savoir quelle stratégie est la plus adaptée pour ton entreprise.

 

Mais, tu l’as sûrement remarqué, il y a un conseil qui revient systématiquement. C’est celui de construire rapidement une liste email puis de l’alimenter régulièrement via la newsletter

 

L’avantage de cette stratégie c’est que, contrairement à Instagram, Facebook ou Pinterest qui demandent un effort considérable et une adaptation constante aux algorithmes pour rester visible, la mailing list, elle, te permet de garder le contrôle sur ta relation avec tes prospects.

C’est un format intimiste propice à une relation privilégiée avec eux.

Finalement, se servir de sa mailing list est bien plus efficace pour générer des ventes, que les réseaux sociaux.

 

Le seul point noir, c’est que même si tes mails arrivent dans la boîte de réception de tes inscrits, ils peuvent aussi facilement finir aux oubliettes. (Tu sais, comme ces 437 mails non lus que tu finiras par jeter un jour à la poubelle 😅). 

👉🏻 Parce que si tu négliges les objets de tes mails, c’est à dire l’élément principal qui donne envie d’ouvrir tes mails… Tu peux être sûre que tes inscrits ne te feront pas de cadeau. Ils déplaceront gentillemment ton mail dans la catégorie « Corbeille » !

 

Alors, si tu ne veux plus perdre ton temps à rédiger des mails qui ne seront jamais lus, je te conseille de lire la suite de cet article !

Tu découvriras tous mes conseils pour écrire des objets de mail accrocheurs, pour augmenter facilement le taux d’ouverture de tes emails

 

 

Objet email : c’est quoi ?

Avant d’aller plus loin, il est important d’être raccord sur deux points :

👉🏻 Qu’est-ce qu’un objet mail ? 

👉🏻 Quel est son rôle ? 

L’objet d’email, c’est le tout premier élément que le destinataire voit dans sa boîte de réception lorsqu’il reçoit un message. 

Objet : voici pourquoi investir sur toi et tes compétences est indispensable en 2022…

Il s’agit plus simplement du titre qui résume, en quelques mots, le sujet de ton email. 

Selon le type d’email envoyé, formel ou informel, ce dernier peut être plus ou moins personnalisé à l’aide de champs spéciaux, d’émoticônes ou encore du prénom du destinataire. 

Par exemple, l’email de vente d’une grande enseigne de vêtements pourrait avoir pour objet :

Safiya, ne ratez pas la dernière démarque 🏷 !

Encore aujourd’hui, beaucoup sous-estime l’utilité d’un objet bien travaillé, pensant qu’il n’a pour rôle que d’informer du motif de l’email. 

Mais c’est totalement faux. 

Il est surtout là pour attiser la curiosité du lecteur et l’inciter à ouvrir le mail afin d’en lire le contenu. Il doit donc intriguer et être suffisamment accrocheur pour passer les filtres du destinataire aka “il y en a marre des sollicitations commerciales : POUBELLEEE 🗑”. 

Alors, toute la difficulté se résume à être suffisamment proche des besoins et problématiques de ton audience pour leur donner autant envie de lire ton mail que celui dont l’objet serait “Nouveau Contrat”. 

Pourquoi faut-il accrocher le lecteur ?

Tu as déjà quelques indices ci-dessus, mais il faut savoir que pour ton destinataire, la simple lecture de l’objet lui permettra de classer ton mail parmi 3 catégories : 

Les emails inutiles : ils ne servent à rien et polluent plus ta boîte mail qu’autre chose.

Les emails intéressants, mais non-urgents : malheureusement, dans 90 % des cas, ils ne seront jamais lus. N’oublie pas que les abonnés à ta liste email ont très certainement peu de temps à t’accorder.

Les emails à consulter maintenant : l’information est bien trop importante pour passer à côté !

Tu te doutes bien que pour espérer être lue, mieux vaut tomber dans la dernière catégorie.

Pour ce faire, il y a deux piliers indispensables à prendre en compte :

Le premier, c’est la connaissance de ton audience. 

Tu dois savoir exactement en quoi tes mails pourront lui être utiles dans son travail, sa vie personnelle ou encore dans l’atteinte de ses objectifs. Ton interlocuteur ne doit avoir aucune autre option que de te lire. Parce que c’est urgent et qu’il a TOUT à gagner que de lire MAINTENANT cet email.  

Pour garder sa confiance, tu éviteras bien sûr les promesses à deux balles et les objets anxiogènes qui n’intéressent plus personne. Pense plutôt à poser les bases d’une vraie relation interpersonnelle avec ton lecteur. 

Le second pilier, c’est d’écrire des objets de mail captivants et accrocheurs. 

L’objectif n’est pas de convaincre, de convertir ou de te donner de la visibilité. L’objectif, c’est juste d’attirer l’attention de ton destinataire pour que ton mail soit lu

Point barre.

Après, la qualité de ton mail, tes talents de copywriter et ton expertise feront tout le reste. 

Alors, comment fait-on pour augmenter l’ouverture de ses mails grâce à des objets bien travaillés ? Je t’explique tout ⤵️

Boite email

Objet de mail captivant : comment faire ?

50 caractères ou 10 mots maximum. 

C’est la seule chance que tu auras pour susciter l’intérêt des abonnés à ta liste email.

Alors, à partir de maintenant, je te propose une chose :

📈Reporte le taux d’ouverture de tes 6 dernières newsletters (si tu en as déjà une bien sûr), puis continue cette analyse avec les suivantes. Il s’agit d’un indicateur clé de performance qui permet de savoir si, oui ou non, tes accroches sont bonnes et quelles conclusions en tirer. 

Rédiger un bon objet email ne doit plus être une option, alors voici comment soigner ces quelques lignes qui peuvent tout changer ⤵️

1/ Piquer la curiosité

Safiya, je n’y comprends rien. Je dois résumer mon mail, captiver et susciter la curiosité sans trop en dire. Ce n’est pas un peu contradictoire tout ça ? 

Eh bien, non 😁

Si l’objet de ton mail est trop vague, il n’y a quasiment aucune chance qu’il soit ouvert. 

En revanche, être précis n’empêche pas de susciter la curiosité !

Regarde l’objet de cet email :

Je sais exactement à quoi m’attendre en ouvrant cet email :

👉🏻 Je sais que Dina Serguste, psychologue spécialisée dans les liens d’attachements anxieux va me parler de comportements à adopter maintenir l’intérêt d’un homme.

Mais ce que je ne sais pas, c’est quels sont ses comportements et comment les adopter !

Le titre attise donc suffisamment ma curiosité pour me donner envie de l’ouvrir.

Ce qu’il est très important quand tu rédiges ton objet, c’est de toujours tenir sa promesse.

Si j’ouvre l’email et que je découvre que tu me parles de toilettage canin, alors que je m’attends à obtenir. des conseils pour mon couple, je vais être très déçue et je n’aurais plus envie d’ouvrir tes prochains mails. 

Alors, on reste honnête. 

Toujours ✋🏻. 

2/ Être simple, court et précis

Garde bien ça en tête : personne n’a le temps de lire ton mail

J’avoue, c’est un peu violent, mais faut se rendre à l’évidence. 

Nous sommes constamment sollicités.

À cela s’ajoutent les 5 secondes d’attention maximum que l’on accorde à un contenu. 

Donc, si tu fais le calcul, il ne reste que très peu de temps pour convaincre ton destinataire de te lire. 

Tu devras aller à l’essentiel en redoublant d’effort sur les 2 à 3 premiers mots employés. 

Ils sont décisifs pour le lecteur. Pour cela, tu dois bien sûr connaître ton audience sur le bout des doigts !

Et puis, pour info, selon les boîtes mails utilisées, la longueur visible de l’objet varie. Il est donc préférable de ne pas dépasser une dizaine de mots. 

3/ Éviter les spam-words

Quoi de plus énervant que de passer une ou deux heures à rédiger une newsletter et de savoir qu’elle est arrivée directement dans les spams ? 

C’est la hantise de tout entrepreneur utilisant la stratégie d’email marketing.  

Malheureusement, c’est fréquent, puisque certains mots ou expressions déclenchent des filtres anti-spams qui ont pour objectif de limiter la surcharge des boîtes de réception, parfois remplies de mails inutiles. 

Voici quelques exemples de spam-words : 

👉🏻 Tous les mots qui touchent à la gratuité : oui, je sais. Tu tombes des nues, puisque ce sont des mots très souvent utilisés en copywriting. Mais, il faut croire que les Fournisseurs d’Accès à Internet et les webmails n’aiment pas tout ce qui est “gratuit”, en “accès gratuit” ou tout ce qui ressemble à un “cadeau”. 

👉🏻 Les promesses impossibles : et oui, tout le monde a capté que de “gagner de l’argent rapidement” ou d’avoir un “revenu complémentaire sans effort”, ce n’est pas si honnête que ça. 

👉🏻 Les “offres spéciales”, les “promotions” ou encore les “offres exceptionnelles” : on n’en peut plus !

👉🏻Tout ce qui ressemble à une arnaque ou à un crédit : j’ai envie de dire… NORMAL. 

4 / Utiliser des power words

À l’inverse des spam-words, les power words ont, comme leur nom l’indique, le pouvoir de favoriser les clics. 

➖Ils titillent la curiosité du lecteur : « étrange« , « surprenant« , « mystérieux« , « secret »

➖Ils le projettent dans les bénéfices que lui apportera la lecture de ce mail : « facile », « immédiatement », « simple », « instantané »

➖Ils lui donnent la sensation d’être privilégié : « unique », « remarquable », « incroyable »

Toutefois, attention ⚠️, à trop les utiliser, ces mots peuvent perdre de leur puissance. Et n’oubliez pas, le conseil n°1 : rester honnête !

5/ Jouer sur le sentiment d’appartenance

Appartenir à un groupe fait partie des besoins fondamentaux de tout être humain. 

Pour un mail qui contiendrait un témoignage ou encore une étude de cas, on peut facilement imaginer comme objet :

Cette situation vous est déjà arrivée” 

Ou “Vous n’êtes pas seul à vivre ça”. 

Savoir que d’autres personnes vivent la même chose que nous pousse à en savoir plus et donc, à ouvrir le mail !

6/ Personnaliser l’objet de son mail

Regarde un peu ta boîte mail.

Tu sais, celles que tu utilises à chaque fois que tu t’inscris à une newsletter ou que tu craques pour une nouvelle carte de fidélité. 

Elle contient probablement des centaines de mails impersonnels.

Alors, comment te démarquer ? 

Tout simplement en personnalisant l’objet du mail

Généralement, on utilisera le prénom du destinataire grâce à des champs personnalisables automatiques que l’on peut intégrer directement à l’objet email. Cette technique a un véritable impact positif sur le taux d’ouverture… à condition que tout soit bien paramétré. 

Parce que, le “{first name}, cette information est pour toi !”, c’est pas l’idéal quand on veut prouver à son destinataire qu’il est unique. 

7/ Utiliser des émojis avec parcimonie

10 mots, c’est peu. 

Et parfois, mieux vaut un émoji qu’un long discours. Ils ont le pouvoir de compléter un message ou encore d’exprimer un sentiment de manière rapide et pratique. 

Et puis, pas bête la guêpe (oui, l’expression a mille ans). Grâce à eux, il est possible de contourner certains spam-words qui nous rendent la vie dure. 

Alors, sans être excessif dans leur utilisation, pourquoi s’en priver quand on sait qu’ils augmentent le taux d’engagement des abonnés ? 

8/ Tester plusieurs objets d’email 

De nombreux facteurs peuvent influencer l’ouverture de vos emails. Certains n’ont même rien à voir avec l’objet comme, par exemple, le jour et l’heure d’envoi ou encore les préférences du destinataire. Pour analyser ce qui fonctionne le mieux, tu peux très bien réaliser une campagne de test A/B qui consiste à envoyer le même mail plusieurs fois en modifiant simplement son objet. 

Cependant, cette fonctionnalité n’est pas disponible sur toutes les plateformes emailing. Renseigne-toi !

8 idées d’objets email à dupliquer

Tu connais désormais les bases pour rédiger un mail captivant. Mais as-tu besoin d’inspiration pour trouver le titre qui intrigue ? 

Si la réponse est oui, alors voici 8 idées d’objets email pour tes futures campagnes et newsletters :

1/ Objet simple et direct

Perso, quand j’écris un mail à mes clients, je ne fais pas de chichi. Mon objet est clair, simple et précis.

Quelques exemples

📩Contrat de prestation

📩Page de vente {nom du client}

📩 Invitation 💌

Ni plus, ni moins. 

Alors, pourquoi écrire des objets de 10 km quand on s’adresse à des prospects ? 

Les pauvres, je rappelle qu’ils n’ont pas le temps 🥺.

Si tu veux que ton lecteur sache tout de suite à quoi s’attendre (et ne te confonde pas avec un commercial de chez Tupperware) va droit au but !

Quelques exemples : 

📩 Sortie de mon tout nouveau produit

📩 Rejoignez-moi au Copywriting Day

📩 Webinaire jeudi à 19 h

N’oublie pas, on veut de la simplicité 😁

2/ Objet décalé

On en a marre des nouvelles anxiogènes 🤯.

Nous, ce qu’on veut, c’est de l’originalité, de la légèreté, de l’humour 🙃. 

Bon, on est d’accord, avoir un ton décalé ne passe pas avec tout le monde. Alors, encore une fois, il faut connaître son audience sur le bout des doigts pour savoir si elle y est réceptive ou si, au contraire, elle ne comprend pas ton humour.

Quelques exemples : 

📩 Envie d’une glace 🍦? Nos miroirs sont en promos ! 

📩 Au secours ! Le Mcdo a encore frappé

(sous entendu, les cheat meals sont plus forts que toi)

📩 Pincez-moi, je rêve : j’en mit en route un 2ème !

(sous entendu, j’ai écrit un deuxième livre)

3/ Objet impératif

Sur celui-là, on y va mollo. Il ne faudrait pas que tu deviennes une donneuse d’ordres 😜.

Alors, à utiliser avec modération !

Quelques exemples :

📩 Travaillez vos objectifs dès maintenant !

📩 Participez au lancement de mon nouveau livre business !

📩 Ne passez pas à côté de cette opportunité ! 

4/ Objet controversé 

Il faut parfois frapper fort pour susciter la réaction de ses lecteurs. Et pour cela, il peut être intéressant d’aborder des sujets controversés pour affirmer ses positions. 

Quelques exemples :

📩 100 000 € en 3 jours : quand les marketeurs vous mentent

📩 Pourquoi les réseaux sociaux ne servent à rien…

📩 Comment certains coachs vous arnaquent

5/ Objet d’actualité

Surfer sur l’actu mérite toute ton attention, car un bad buzz est vite arrivé. Alors, évite de parler de sujets trop sérieux si tu ne les maîtrises pas totalement. Privilégie plutôt des sujets légers 😁

Quelques exemples :

📩 Voilà l’été ! Préparez votre peau au soleil !

📩 Pas besoin de soldes pour faire des affaires !

📩 5 bons plans pour vous réchauffez cet hiver !

6/ Objet pressant

En copywriting, créer un sentiment d’urgence permet d’accélérer la prise de décision. C’est une technique parfois difficile à mettre en oeuvre car elle peut vite devenir abusive lorsqu’elle n’est pas maîtrisée. 

Toutefois, à petites doses dans un objet mail, elle peut donner envie au lecteur de ne surtout pas louper le contenu. 

Quelques exemples :

📩 Dernier jour pour profiter du Bundle Copywriting !

📩 Votre valise est prête pour les vacances ? 

📩 N’attendez plus pour prendre soin de votre peau !

7/ Objet problématique

Connaître son audience, c’est surtout avoir conscience de ses problèmes. 

Alors, comment l’aider à les résoudre si elle n’ouvre pas ses emails ? 

Réponse : en exposant directement le problème dans l’objet du mail 😁

Non seulement, le destinataire cliquera s’il se sent concerné, mais en plus, il y a des chances qu’il vous réponde à son tour. 

Quelques exemples : 

📩 Comment trouver des clients ? Mes astuces ⬇️

📩 Du mal à vous débarrasser des poignées d’amour ❤️?

📩 Quel est votre taux d’engagement sur Instagram ?

8/ Objet interrogateur

Contrairement à un objet clair, simple et précis, le titre interrogateur joue la carte du mystère. Il suscite volontairement la curiosité du lecteur pour l’inciter à cliquer sur le mail. Personnellement, ce sont mes objets de mails préférés !

Quelques exemples :

📩 Cette fois, c’est fini 💔.

📩 Je n’en ai jamais parlé 🥶

📩 C’est fou ce qu’il m’arrive 😱

Enregistre cet article

En résumé

Pour conclure, le meilleur conseil que je puisse te donner pour donner envie à tes lecteurs de te lire, c’est d’être toi, tout simplement.

Tu trouves peut-être ce conseil un peu bateau, mais si tu essaies d’imiter les plus grands, ça ne fonctionnera pas.

Tu dois adapter tes objets de mail à ta personnalité, à ton audience, y ajouter ta touche personnelle, sans oublier une bonne dose de copywriting.

Et n’oublie pas : pense à analyser tes statistiques !

De cette façon, tu comprendras ce qui fonctionne chez ton audience et tu pourras ainsi réitérer et améliorer tes prochains résultats 💪🏻.

 

Cet article t’a plu ?  Je t’invite à t’inscrire à ma newsletter et à télécharger ma Formation Gratuite “5 principes de Copywriting pour des Contenus qui Convertissent Vraiment” 🙏🏻.

Envie d’obtenir plus d’engagement avec tes contenus ? Faire plus de clics ? Obtenir plus de followers et surtout donner envie à ta communauté d’acheter ?

Reçois le Replay de la Masterclass « Comment bien débuter en copywriting » et commence dès maintenant à donner + d’impact à tes contenus

Laisser un commentaire

6 Commentaires

  1. Catherine

    Super article. Merci.

    Réponse
  2. Warda

    Tout commence par là. Sans titre accrocheur, pas de click pour découvrir le sujet sur lequel j’ai buché. Merci pour ce résumé efficace et facilement applicable.

    Réponse
    • Dev Elles Up

      C’est totalement ça ! Merci à toi Warda 🥰

      Réponse
  3. Elisabeth Clr

    Merci je vais appliquer tes conseils dès maintenant

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.