Augmenter ses tarifs de 50€ à 10 000€, le parcours de Chérine, Fondatrice de Maison B&C

par | Oct 29, 2023 | Mindset & Leadership, Entrepreneuriat | 0 commentaires

Écouter le podcast

À écouter également sur :

*

Aujourd’hui, j’accueille Chérine qui est fondatrice du cabinet de conseil Maison Business et Cosmétique.

Sa mission est de faciliter l’accès au marché de la cosmétique en réduisant les prix des devis et des laboratoires. Cherine est une de mes clientes, je travaille avec elle maintenant depuis 2 mois.

On a travaillé sur toute sa Communication, son Mindset, sa Posture, son Leadership et sa Stratégie de Vente.

Tout ce travail lui a permis d’avoir plus d’assurance dans sa façon de communiquer sur ses prestations et de closer à 10 000 le consulting.

Dans cet article, on parlera de son parcours entrepreneurial et comment elle est passée de prestations à 50€ à des prestations à 10000€.

 

Quelle est l’histoire personnelle ou professionnelle qui t’a conduit à faire ce que tu fais aujourd’hui ?

J’ai découvert l’entrepreneuriat sur Instagram.
Il y a 10 ans, j’ai créé un blog de cuisine, puis quelques temps après j’ai créé une marque de cosmétiques.

J’avais 19 ans, et je m’étais formé avec un docteur en pharmacie sur la réglementation. C’est comme ça que je me suis rendu compte à quel point il y avait beaucoup de dissimulation d’informations dans le milieu de la cosmétique.

Il était très compliqué de comprendre la réglementation ou encore, comment créer son propre labo, comment se mettre aux normes, etc.

À la suite de la vente de ma marque cosmétique, j’ai décidé de créer mon cabinet de réglementation cosmétique pour aider les marques à se lancer.

Est-ce que tu aides un certain type de marque, de cosmétique ?

J’ai 2 segments dans ma cible :

    • les débutants qui n’ont aucune connaissance et qui veulent se lancer

    • et celles qui souhaitent se développer donc qui ont déjà leur business mais qui veulent optimiser leurs coûts, se mettre aux normes, développer leur chiffre d’affaires ou vendre en surface commerciale.

J’accompagne uniquement des marques cosmétiques naturelles. C’est très important pour moi. J’ai déjà eu des des marques qui m’ont contacté pour créer du make up chimique, et j’ai toujours refusé.

Mon objectif est vraiment de développer l’artisanat et développer l’accès à la cosmétique naturelle.

Quelle est la plus grande barrière que tu as rencontré et comment les as-tu surmonté ?

La plus grosse problématique que j’ai rencontré est le sentiment de manque de légitimité.
Ma mère m’a déscolarisé à l’âge de 16 ans donc je n’ai pas eu un parcours scolaire classique.

J’ai validé mes compétences avec un DUT en création et gestion d’entreprise que j’ai passé en 3 mois et un titre de réglementation de mise sur le marché dans l’Union Européenne.

Pour moi ce manque de légitimité était vraiment réel parce que quand tu n’as eu aucun diplôme, quand tu n’as jamais eu une personne pour te dire “Tu peux faire ça, tu peux conseiller des marques ou conseiller des entreprises”, tu ne vas pas le faire de toi-même.

Et donc, j’avais cette paranoïa de me dire mais je ne pouvais pas parler de réglementation et d’optimisation.

Puis j’ai fini par comprendre que si toi tu t’autorises pas et tu ne te légitimes pas toute seule personne le fera à ta place.

Est ce qu’il y a des livres ou des entrepreneuses qui t’ont inspiré ? Est ce que tu t’es fait aider ?

Par rapport à la légitimité, c’est vrai que le fait de m’auto éduquer m’a énormément aidé.

J’ai lu pas mal de livres sur les neurosciences du Dr Joe Dispenza, par exemple.

J’ai aussi aimé le livre « Père riche, père pauvre » de Robert Kiyosaki ou encore “Réfléchissez et devenez riche” de Napoleon Hill.

Ces 3 livres ont vraiment changé ma vie et ma vision du monde.

Qu’est ce qui t’a permis d’avoir cette évolution dans ton pricing ? Est ce que tu as eu des déclics ?

Quand on travaille sur son business et qu’on est seule, qu’on a pas d’équipe, on a un peu la tête dans le guidon et on a du mal à vraiment voir la valeur de ce qu’on fait.

Le fait de de me faire coacher par toi, ça m’a vraiment mis en face de la réalité de ce que je sais faire concrètement et de mon expertise, et du coup ça m’a permis d’avoir plein de déclics sur le fait que j’ai une expertise hyper rare que ma façon de travailler est aussi assez unique.

Grâce à nos échanges, j’ai compris comment bien structurer mon expertise et comment me positionner encore plus comme une experte sur mon marché.

Donc oui, le fait de me faire coacher, ça aide à se sentir plus légitime et à prendre sa place.

Est ce tu avais déjà cette croyance selon laquelle ce que tu fais est incroyable et mérite d’être davantage valorisée ou est-ce que c’est quelque chose dont tu as pris conscience au fur et à mesure de notre collaboration ?

C’est vrai que j’avais déjà quand même pas mal conscience de ce que j’apportais, mais pas de la façon dont toi tu me l’as amené.

En fait, pour moi, j’étais l’une des seules sur le marché à apporter ce type de résultats mais j’étais bloqué sur la posture et le leadership.

Tu m’as vraiment aidé à incarner et à assumer mon expertise à 100%.

Ce qui m’a permis de modifier ma façon de communiquer en Story, dans mes contenus…

Aujourd’hui, j’affirme plus mes idées et mes opinions et c’est vrai que ça fait une réelle différence.

Est ce que tu as vu une différence dans le type de personnes que tu attires ?

Le travail que que je continue de faire à travers ton programme m’aide à attirer la bonne cible, c’est à dire des personnes qui ont besoin de moi pour la réglementation ou la mise aux normes de leurs produits cosmétiques.

Les autres, je les redirige généralement vers mon programme de formation.

Est-ce que tu penses qu’il est plus difficile de vendre des prestations high ticket que d’autres types d’offres ?

Je trouve que c’est plus facile de vendre du High Ticket parce que c’est ce que je sais le mieux faire, mais au début quand tu te lances, tu transpires quand t’es au téléphone.

C’est pas facile au début parce que tu ne sais pas concrètement ce que tu peux apporter comme réels résultats.

Mais aujourd’hui, c’est plus facile pour moi de vendre du high ticket, parce que j’ai construit aussi une expérience client, une réputation en ligne, etc.

Ce qui fait la grosse différence et qui m’aide à vendre à des tarifs premium, c’est que je sais parfaitement comprendre ma cliente.

C’est à dire qu’elle n’a pas besoin de grosses explications ou de mots scientifiques pour que je comprenne quel projet elle souhaite mettre en place.

Retrouve la formation offerte de Chérine ici : https://www.maisonbcc.com/formation-offerte

Rejoins la liste d’attente de son programme signature ici: https://www.maisonbcc.com/bcc

Tu devrais également apprécier…

Comment attirer les bons clients ?

Comment attirer les bons clients ?

Ou la recette secrète pour attirer des clients conscients de ta valeur et prêts à signer sur le champ ! Trouver des clients fait partie intégrante de ta vie de freelance. Mais trouver de bons clients, c’est game changer quelle que soit...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey ! Moi c'est Safiya.

 

Je t’aide à briller et à vendre plus avec une stratégie de communication et un branding qui crée le coup de foudre chez tes prospects !

CATEGORIES