Copywriting : les pires et meilleurs exemples de copywriting

par | Mai 13, 2024 | Copywriting | 0 commentaires

Le copywriting est un outil de persuasion très puissant pour ton business.

C’est simple, tout bon entrepreneur qui se respecte devrait en faire usage (et toi aussi, of course.)

Néanmoins, sais-tu que mal utilisée, cette compétence peut aussi complètement te desservir ?

Eh oui, malgré tes plus belles intentions, tu n’es pas à l’abri de faire des erreurs fatales dans ta communication.

Alors, comment faire un bon copywriting ?

Si tu veux convertir ton audience plutôt que la faire fuir, je te partage tout de suite mes meilleurs exemples de copywriting, mais aussi les pires. Commençons par…

Les pires exemples de copywriting

Attention, ces cascades boulettes ont été réalisées par des professionnels, en circuit fermé. N’essayez surtout pas de les reproduire chez vous…

Le discours interminable

Je sais que ton business, c’est ton petit bébé, que tu en es gaga et que tu pourrais en parler pendant des heures.

Mais attention, si tu en fais trop, tu risques de lasser tes lecteurs.

Va à l’essentiel. Ne cherche pas à meubler en pensant que plus t’en dis, mieux c’est.

Ton objectif est de transformer des visiteurs en clients. Sooo, ne délivre que les informations qui vont les persuader de passer à l’achat.

Parmi elles ? la preuve sociale.

Car oui, tes témoignages ou avis sont beaucoup plus parlants pour tes lecteurs que les éloges que tu te fais à toi-même ^^ !

Mieux encore, les chiffres : fais le point sur tes réalisations (nombre de ventes, d’accompagnements, de retours clients etc.) et utilise-les pour convaincre tes prospects.

La vente de rêve

S’il y avait un classement des pires exemples, celui-ci serait sur le podium : faire de fausses promesses en vendant du rêve.

“Je t’apprends comment gagner 100 000€ en 1 semaine seulement”

“Découvrez la méthode qui vous fera perdre 50 kilos en 2 mois”

“La solution miracle pour guérir du cancer”

Seriously ? 

Et ne pense pas que ça n’existe pas dans le web-entrepreneuriat.

D’ailleurs, pour le dernier cas, un influenceur a fait un énorme bad buzz en faisant la promotion de gélules pour guérir du cancer.

Résultats : des internautes en colère, des critiques et des moqueries.

C’est un excellent exemple de ce que tu ne dois surtout PAS faire.

Car si l’être humain déteste une chose par-dessus tout, c’est qu’on se moque de lui.

Alors ne surenchéris surtout pas ton offre et ne fais pas des promesses que tu ne pourrais pas tenir dans le seul but de vendre.

Sois honnête et authentique afin de bâtir une relation de confiance avec tes clients. En ayant cette vision long terme de ton business, tu pourras obtenir de véritables ambassadeurs pour ta marque et une réputation en ligne solide qui fera 90% du travail de persuasion à ta place.

Je te montre comment faire ? La recette d’un copywriting éthique dans cet article.

Le focus sur le produit

Alors oui. Tu crois en ton produit ou ton offre, mais gare à ne parler que de ça au point d’en oublier les bénéfices pour ton client.

Tu dois penser à lui avant tout et à ce qu’il va tirer de ton produit ou offre.

Bon et puis… Veille aussi à ce que l’on puisse te comprendre hein. Voici quelques – mauvais – exemples (spoiler : j’ai un chouïa exagéré) :

“Procure-toi sans plus tarder mon PDF de 120 pages composé de 13 chapitres et de 4 annexes avec en bonus mon planning et ma to-do list personnels”

“Commande dès maintenant le MadameBricole équipé d’un double moteur, d’un écran 7 pouces, doté d’une puissance de 1200W, 50 MégaHertz et une prise 230V”.

“Réserve tout de suite ton coaching avec moi pour un rendez-vous d’1h 3x par semaine et un tchat dispo 24/7 pour te répondre dans les 48h avec accès à vie”.

Ça te paraît inintéressant au possible ?

Tadam. C’est ce à quoi ressemble un texte dans lequel on met l’accent sur les caractéristiques du produit plutôt que les bénéfices.

L’égo surdimensionné

Parmi les pires exemples figure également le copywriting auto-centré.

Concrètement, il consiste à se prendre pour César, à se jeter des fleurs et à ne dire que : “Moi, je”.

Quoi de mieux que des exemples pour illustrer ce propos :

“J’ai bossé dur pendant 1 année entière et j’ai inventé la méthode la plus efficace au monde pour perdre du poids”

“Réserve sans plus attendre ton call avec le meilleur coach, le numéro 1 de France

S’il y a bien un conseil à retenir de ces exemples, c’est… Oublie les superlatifs.

L’être humain est égoïste par nature. À toi d’utiliser cette réalité à ton avantage en parlant plutôt de ton prospect.

Petit tips de pro : fais toujours en sorte que le ratio de “je” soit inférieur au “tu/vous” dans ton texte.

(Psst, tu veux en savoir plus sur les erreurs à ne – surtout pas – faire en copywriting ? Suis-moi.)  

Allez. C’était la dernière caricature. Passons désormais aux meilleurs exemples de copywriting.

Les meilleurs exemples de copywriting

Uber Eats

Voici un parfait exemple de (bon) copywriting avec Uber EatsTout le contraire d’un long discours :

“Vos restos locaux livrés chez vous”.

What else ?

Le prospect peut tout de suite comprendre l’offre proposée et ce qu’elle lui apporte.

Il n’a plus qu’à saisir son adresse pour démarrer l’expérience.

La promesse est réaliste car les restos locaux sont présentés immédiatement. Pas de perte de temps.

On note aussi que l’accent est mis sur le client : VOS restos, chez VOUS.

Le service Instant Ink d’HP

Voici une jolie illustration d’un bon copywriting :

“Pensez à tout sauf à l’encre”.

La promesse faite par HP ici est de soulager son client en lui envoyant automatiquement ses cartouches lorsque les niveaux d’encre s’épuisent.

L’offre est ensuite détaillée en pointant les avantages suivants :

  • la livraison incluse ;
  • le recyclage également ;
  • un tarif attractif (1,49€ par mois) ;
  • la liberté d’arrêter l’abonnement, le suspendre ou le modifier ;
  • une réduction en souscrivant aussitôt.

On aime :

→ Le tableau qui résume le fonctionnement de l’abonnement.

→ Des avis clients qui viennent ajouter de la preuve sociale.

→ Une FAQ intégrée pour répondre aux interrogations des visiteurs.

Western Union

Le premier message apparent sur le site est une promesse :

“0€ de frais de transfert, vers le monde entier*”

WU nous explique son offre avec des mots très simples :

  • “envoyez de l’argent en ligne à vos proches en quelques instants” ;
  • “plus de 200 pays et territoires couverts” ;
  • “les transferts d’argent internationaux n’ont jamais été aussi simples”.

Les green flags à copier ?

→ La démarche est facilitée : il est possible pour le visiteur de faire une conversion de devise et démarrer la procédure tout de suite.

→ Les étapes et les moyens sont décrits pour rendre le tout plus intuitif.

→ Une preuve sociale forte : “Nous effectuons des transferts d’argent à l’étranger depuis plus de 150 ans”, “Nos clients ont effectué plusieurs millions de transferts avec Western Union l’année dernière.”

Voilà. J’en ai fini avec les meilleurs exemples de copywriting.

Alors dis moi tout, ces différents exemples t’ont-ils inspirée ?

Pour ma part, j’espère qu’ils t’ont permis de mieux comprendre ce qu’il faut (ou non) faire en copywriting pour booster tes ventes.

Tu te demandes encore pourquoi et comment utiliser le copywriting pour ton entreprise ? Je te laisse avec l’écoute de ce podcast.

Tu devrais également apprécier…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey ! Moi c'est Safiya.

 

Je t’aide à attirer des clients haut de gamme avec une communication et un mindset qui te positionne en leader sur ton marché !

CATEGORIES